L’idée d’ajouter une pergola à votre maison, jardin ou piscine peut séduire beaucoup. Ces structures offrent un espace à la fois ouvert et ombragé pour profiter du extérieur. Cependant, au-delà des considérations de conception, il est essentiel de comprendre les implications fiscales potentielles de l’installation d’une pergola. Parmi les questions couramment posées, on trouve notamment : la pergola est-elle taxable ou imposable ? Doit-elle être déclarée aux impôts ? Dois-je payer un supplément pour un abri ou une véranda ? Quelles autorisations sont nécessaires pour sa construction ? Comment se calcule la taxe d’aménagement et la taxe foncière ? Et bien d’autres… Éclaircissons ces points ensemble. 

Comprendre l’essentiel sur les taxes et impôts liés à l’installation d’une pergola selon le Code de l’Urbanisme et le Code Général des Impôts

Pergola et salon de jardin extérieur

Un coup d’œil au cadre juridique existant

La réponse à la question de l’imposition de la pergola se trouve en partie dans deux sources légales : le Code de l’Urbanisme et le Code Général des Impôts. Dans les deux cas, il y a des articles spécifiques qui détaillent les règles fiscales applicables aux constructions et installations comme la pergola.

Selon le Code de l’Urbanisme, particulièrement l’article R.421-2, toute construction nouvelle, indépendant de sa nature ou de son usage, y compris celles implantées dans une zone déjà urbanisée, doit faire l’objet soit d’un permis de construire, soit d’une déclaration préalable de travaux. Ceci implique également les pergolas ayant une surface de plancher ou une emprise au sol supérieure à 5 m², ou une hauteur supérieure à 12 mètres. 

Selon ce même Code, le permis de construire est une autorisation administrative préalable nécessaire aux travaux de grande envergure, tandis que la déclaration préalable est une formalité simplifiée pour les travaux de faible importance. 

Ensuite, le Code Général des Impôts a aussi son mot à dire. Le titre IV, livre des procédures fiscales, détaille l’imposition des propriétés bâties et non bâties et l’article 1401 précise les conditions d’exemption. Par exemple, les constructions nouvelles, les reconstructions et les agrandissements de bâtiments existants, qui ont pour effet d’augmenter la valeur locative cadastrale, peuvent être susceptibles de taxe foncière sur les propriétés bâties.

Quelles obligations fiscales pour une pergola ?

Dès lors qu’une pergola dépasse une certaine surface (supérieure ou égale à 5m², ou 20m² selon les zones), elle peut entrer dans le champ d’application de la taxe d’aménagement. Cette taxe concerne toutes les opérations d’aménagement, de construction, de reconstruction et d’agrandissement de bâtiments ou d’installations, nécessitant une autorisation d’urbanisme (permis de construire ou déclaration préalable), comme stipulé dans l’article L331-1 du Code de l’Urbanisme. 

À découvrir :   Découvrez les options pour une couverture de pergola parfaite

La taxe d’aménagement est calculée en multipliant la surface taxable de la pergola par une valeur forfaitaire, fixée chaque année par l’État. A cette valeur peuvent s’ajouter des taux votés par les communes et les départements.

Concernant la taxe foncière, une pergola n’a pas un impact direct sur le calcul de la taxe. Toutefois, si la pergola augmente de manière substantielle la valeur locative cadastrale du bien, alors elle peut influencer le montant de la taxe foncière.

En conclusion, tout projet d’installation de pergola nécessite une certaine connaissance du cadre fiscal et une prise en compte des obligations potentielles pour éviter les mauvaises surprises. Avant de se lancer dans des travaux de pergola, soyez bien informés, respectez les démarches administratives et calculez les coûts associés à votre projet.

Exploration des différents cas de figure : pergola soumise ou non à la taxe d’aménagement?

La taxe d’aménagement (TA) est l’une des principales impositions à considérer lors de la pose d’une pergola. Selon le Code de l’Urbanisme, la TA est due sur les constructions, reconstructions et agrandissements de bâtiments ou d’aménagements qui nécessitent une autorisation d’urbanisme (permis de construire, permis d’aménager, etc.), et qui changent la destination des terrains, en particulier sur les surfaces où le sol est imperméabilisé. 

Pergola blanche et salon de jardin extérieur

Cependant, tout n’est pas aussi simple et chaque situation peut présenter des particularités. De façon générale, deux principaux cas de figure se présentent :

Cas de figure 1 : Pergola soumise à la taxe d’aménagement

La taxe s’applique lorsque la pergola est considérée comme une construction légère de loisir avec une surface de plancher ou emprise au sol supérieure à 5m². 

De plus, selon l’article L.331-2 du Code de l’Urbanisme, ces installations fixes doivent avoir une hauteur supérieure à 1,80m. Si ces critères sont respectés et qu’un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux a été demandée, la taxe d’aménagement sera due.

Cas de figure 2 : Pergola non soumise à la taxe d’aménagement

Si la pergola ne dépasse pas 5m² de surface de plancher ou d’emprise au sol, et que sa hauteur est inférieure à 1,80m, elle n’est normalement pas soumise à la taxe d’aménagement. 

À découvrir :   Comment bien choisir sa pergola ?

Néanmoins, il est essentiel de vérifier auprès de votre mairie ou de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) votre situation précise, car des variations de réglementation peuvent exister entre les différentes communes. 

Dans tous les cas, installer une pergola nécessite souvent de bien appréhender les obligations fiscales et réglementaires. Les exemples concrets abordés dans la prochaine partie vous aideront à mieux comprendre comment anticiper et gérer ces coûts.

Impact potentiel d’une pergola sur la taxe foncière et valeur de la propriété

Pergola de villa et salon de jardin extérieur

Comment la taxe foncière est-elle calculée ?

La taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) est calculée en fonction de la valeur locative cadastrale du bien. Cette valeur, détenue par la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP), est déterminée en fonction de critères tels que la superficie, la nature de la construction et sa localisation.

Pergola et valeur vénale de la propriété

Une pergola, lorsqu’elle est bien conçue et entretenue avec soin peut accroître la valeur vénale de votre bien immobilier. Si elle est considérée comme un aménagement permanent et apporte un réel plus à votre habitation (fournit un espace ombragé, protège contre les intempéries…), elle peut alors effectivement augmenter la valeur locative cadastrale de votre bien, et ainsi la taxe foncière associée.

Cas particulier : la pergola bioclimatique

La pergola bioclimatique, dotée de technologies avancées, est une structure particulièrement valorisée. Son esthétisme et ses lames orientables permettant de réguler la température en fonction du climat ont tendance à attirer un grand nombre de propriétaires. Même si cela peut augmenter la taxe foncière, l’investissement dans une pergola bioclimatique peut s’avérer rentable lors de la vente de la propriété.

Il est donc primordial de tenir compte de l’impact d’une pergola sur la taxe foncière lors de la planification de sa pose. De plus, si vous envisagez de vendre votre propriété dans le futur, une pergola peut être une véritable valeur ajoutée pour le futur acquéreur, qu’elle soit couverte ou totalement fermée. Vous ajouter ainsi un sublimer votre terrasse ou ajouter un espace habitable à votre maison.

Études de cas et conseils pratiques pour anticiper les coûts fiscaux liés à l’installation d’une pergola

Pergola devant piscine

Description des différentes situations possibles

Chaque projet de construction de pergola est unique et les coûts fiscaux associés varient en fonction de plusieurs facteurs. Pour s y retrouver, nous avons sélectionné quelques études de cas.

À découvrir :   Une pergola à lames orientables pour un espace parfaitement protégé

Cas n°1: Pergola de moins de 20m² dans une zone urbaine

Dans cette situation, la construction d’une pergola n’est soumise ni à la taxe d’aménagement, ni au permis de construire. Cependant, une déclaration préalable de travaux doit être déposée en mairie.

Cas n°2: pergola de plus de 20m² mais moins de 40m² dans une zone urbaine

Ici, en plus de la déclaration préalable de travaux, la taxe d’aménagement s’applique. Cette taxe, perçue par la commune et le département, varie en fonction de la surface taxable de la pergola et du taux fixé par les collectivités.

Cas n°3: Pergola de plus de 40m²

Dans ce cas, en plus de la taxe d’aménagement, un permis de construire est exigé. Il convient également de prendre en compte l’implication de cette extension sur la taxe foncière.

Conseils pratiques

Avant de lancer votre projet, prenez le temps de vous renseigner auprès de votre mairie pour connaître les modalités d’installation d’une pergola dans votre secteur. 

N’oubliez pas de tenir compte de l’éventuelle hausse de la taxe foncière liée à l’ajout de cette nouvelle construction à votre propriété. Ainsi, vous pouvez anticiper les coûts fiscaux et éviter les mauvaises surprises. 

Pour finir, évaluez l’impact de la pergola sur la valeur de votre propriété. En effet, certaines pergola, comme celle de la marque Linconyl, peuvent apporter une plus-value intéressante à votre habitation.

Faire le bon choix et respecter les obligations légales

Vous l’aurez compris, la construction d’une pergola peut avoir des implications fiscales, bien que cette mesure dépende de nombreux facteurs tels que la superficie et la situation géographique. Il est essential d’informer au préalable votre municipalité de votre intention de construire une pergola afin d’obtenir les autorisations nécessaires et d’anticiper les taxes potentielles.

Pergola et salon de jardin extérieur

Quant à l’impact sur vos impôts fonciers, bien que la pergola peut potentiellement augmenter la valeur de votre propriété, l’effet sur vos impôts reste généralement minimale. En résumé, l’installation d’une pergola nécessite une bonne planification, prévoyez donc en conséquence. Utiliser un produit de qualité comme Linconyl peut aussi vous garantir un résultat durable et esthétique pour votre projet de pergola. 

N’oubliez pas qu’une bonne connaissance de la situation fiscale vous aidera à éviter des surprises désagréables et vous permettra de profiter sereinement de votre infrastructure extérieure.